Menu « Special Vendredi Saint »

Proposé midi et soir le vendredi 30 et samedi 31 mars 2018

Pourquoi manger du poisson tout particulièrement en ce jour ?

En mémoire du Vendredi saint (jour de la crucifixion du Christ), les chrétiens mangent maigre. Mais il y a une raison plus profonde à cela, moins connue.

Sous l’Empire romain, pendant la longue période de persécution (du Ier au IVe siècle), les chrétiens avaient pris l’habitude de se signaler discrètement à leurs condisciples par un petit poisson, moins explicite qu’une croix ou qu’un chrisme (symbole formé des deux lettres grecques X et P, pour christos, « messie »). On a retrouvé des poissons gravés dans les catacombes romaines. Un jeu de mots est à l’origine de ce signe de ralliement.

Poisson : un célèbre acronyme grec

En grec toujours, les lettres I-CH-T-U-S (« poisson ») forment l’acronyme de « Jésus-Christ fils de Dieu, sauveur ». Ca tombe bien: le Messie a recruté quatre apôtres parmi les pêcheurs pour les faire « pêcheurs d’hommes ». Même après les persécutions, le poisson a donc gardé une place de choix dans le rituel de l’Eglise chrétienne.

Saumon fumé, pommes violettes et château, câpres géantes, caviar d’œufs de  saumon keta et œufs de lump

o-o-o

Noix de Saint-Jacques juste poêlée, boulghour au fromage de chèvre frais, sauce poissons à la vanille, pignons de pin caramélisés au vinaigre balsamique, chips de peau de lait

o-o-o

Granité de saison

o-o-o

Filet de rougets snackés, risotto de champignons frais de saison, jus de veau

o-o-o

Variation autour de la fraise fraîche

Menu hors boissons : 44,00€

Menu boissons comprises : 60,00€

un apéritif au choix (hors Champagne et Vendanges Tardives),

deux verres de vin sélection, une eau ainsi qu’un café